Jakarta Commons Digester

Dans ce tutoriel, nous allons voir comment utiliser l'API Jakarta Commons Digester qui permet de faire un mapping XML/Objet de façon relativement simple.

Article lu   fois.

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

L'API commons digester, initialement partie intégrante du framework Struts, a pour but de créer des objets à partir de données contenues dans des fichiers XML, c'est ce que l'on appelle plus communément un mapping XML/Objet. Les commons digester vous offrent la possibilité de créer des objets à la volée lorsqu'un certain enchaînement de balises est détecté ou encore d'appeler des méthodes spécifiques sur ces objets en leur passant des paramètres issus du fichier XML.

A l'origine, les commons digester n'étaient paramétrables que par la programmation, il fallait ajouter les règles une par une au moyen d'appels de méthodes Java, à partir de la version 1.2, les règles peuvent être spécifiées au sein d'un fichier XML (qui est lu par les commons digester en utilisant... un Digester), ce qui offre un plus grande souplesse et une configuration non intrusive.

Dans cet article, basé sur la version 1.7, nous présenterons les principes de fonctionnement généraux de l'API ainsi que la plupart des règles.

II. Principes Généraux

II.A. Organisation

Comme le suggère la structure d'un document XML, les commons digester fonctionnent selon une logique arborescente. Le résultat de l'analyse d'un fichier est un élément racine à partir duquel on doit pouvoir accéder aux autres. Le raccordement des objets entre eux et à l'objet racine est à la charge de l'utilisateur. Comme nous le verrons, il est possible de demander au Digester de créer des objets ; ceux-ci sont temporairement placés sur une pile (la pile d'objets) afin de pouvoir être utilisés mais à l'issue de l'analyse du fichier XML, seul l'élément racine est accessible (à moins d'avoir empilé manuellement d'autres objets au préalable).

Il faut donc vous arranger pour pouvoir récupérer tous les objets à partir de l'objet racine, celui-ci peut tout simplement être une collection à laquelle on ajoute les différents éléments au fur et à mesure de leur création.

II.B. Règles

La façon dont va être interprété le fichier XML est spécifié par un ensemble de règles. Une règle est une combinaison d'un pattern (voir ci-dessous) et d'un type de règle. La création de règles personnalisées dépasse le cadre de cet article et ne sera donc pas abordée ici. Nous nous contenterons de décrire les règles basiques fournies avec les commons digester qui offrent déjà une grande variété de possibilités. Il faut garder à l'esprit que les règles sont appelées dans l'ordre où elles ont été ajoutées au Digester sur les ouvertures de balises et dans l'ordre inverse sur les fermetures, le fonctionnement de certaines règles repose sur ce comportement.

Lors du paramétrage d'une règle quelle qu'elle soit, il est nécessaire d'indiquer sur quel pattern elle doit être déclenchée. La définition d'un pattern est relativement simple, il s'agit du chemin pour accéder à l'élément. En supposant que l'on ait un fichier XML de la forme suivante :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0"?>
 <racine>
     <premier-niveau>
         <data/>
         <data/>
     </premier-niveau>
 	 <data/>
 </racine>

La définition d'une règle devant se déclencher pour les deux premiers data devra se faire en indiquant le pattern racine/premier-niveau/data. Si vous souhaitez que la règle soit déclenchée quel que soit l'emplacement de data, vous pouvez indiquer */data. Dans le cas où un pattern générique et un pattern particulier correspondent tous les deux à un chemin, c'est la règle correspondant au pattern particulier qui est utilisée (principe du best matching pattern). En reprennant l'exemple ci-dessus, si l'on définit une règle R1 associée au pattern racine/premier-niveau/data et une règle R2 associée au pattern */data, c'est R1 qui sera utilisée pour les deux premiers data et R2 pour le second.

Par défaut, les commons digester supportent les deux types de règles cités ci-dessus. Il est possible d'étendre les possibilités en appelant la méthode setRules du Digester et en lui passant une instance de ExtendedBaseRules :

 
Sélectionnez
Digester digester = new Digester();
 digester.setRules(new ExtendedBaseRules());

L'utilisation de telles règles donne accès à plus de fonctionnalités :

  • Si le pattern est préfixé par !, le principe du best matching pattern ne s'applique plus, les règles correspondant au pattern exact sont appliquées mais également celles correspondant au pattern générique, ce qui peut être souhaitable dans certain cas ;
  • Les patterns génériques offrent plus de possibilités, il est possible de spécifier une règle pour tous les enfants directs de certains éléments via le caractère ? (*/premier-niveau/?) ou pour tous les descendants (directs ou non) de certains éléments (racine/premier-niveau/*).

Les types de règles disponibles sont présentés dans la section

III. Utilisation des Digesters

III.A. Ajout des règles par programmation

L'ajout des règles par programmation est apparue la première, elle est peu souple mais évite que l'utilisateur de l'application n'aille modifier un fichier de configuration par erreur. L'ajout des règles se fait en deux étapes :

 
Sélectionnez
// 1) Déclaration du Digester
 Digester digester = new Digester();
 // 2) Ajout des règles
 // Directement
 digester.addRule("racine", new ObjectCreateRule(Root.class));
 // Ou en utilisant les méthodes de raccourci pour les règles standards
 digester.addObjectCreate("racine/premier-niveau", Child.class);

Comme on le voit dans cet exemple, le Digester dispose de méthodes de raccourci pour l'ajout des règles standards. Les différents types de règles fournis avec les commons digesters sont décrits dans la section .

III.B. Définition des règles dans un fichier XML

La configuration en utilisant un fichier XML permet d'utiliser de façon simple les règles standards mais également des règles personnalisées. Chaque règle standard a sa propre balise. Pour les cas simples, vous pouvez spécifier le pattern en entier pour chaque règle comme dans l'exemple suivant :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0"?>
 <digester-rules>
     <object-create-rule pattern="racine" classname="Root"/>
     <object-create-rule pattern="racine/premier-niveau" classname="Child"/>
     <set-next-rule pattern="racine/premier-niveau" methodname="addChild"/>
 </digester-rules>

Cette configuration crée un objet Root lorsqu'elle rencontre la racine et lui ajoute des objets Child qu'elle crée au fur et à mesure lorsqu'elle rencontre des balises premier-niveau.

Lorsque le nombre de règles augmente, il peut être utile de structurer le document de façon plus forte, pour cela, on peut utiliser la balise pattern :

 
Sélectionnez
<?xml version="1.0"?>
 <digester-rules>
     <pattern value="racine">
	     <object-create-rule classname="Root"/>
	     <pattern value="premier-niveau">
             <object-create-rule classname="Child"/>
             <set-next-rule methodname="addChild"/>
         </pattern>
     </pattern>
 </digester-rules>

Chaque pattern est concaténé à ceux de niveaux supérieurs, ainsi, les règles de création et d'ajout des enfants seront déclenchées sur le pattern racine/premier-niveau.

L'utilisation de règles personnalisées peut se faire en modifiant la DTD ainsi que les mécanismes de chargement du fichier. Un moyen plus pratique peut être d'utiliser la balise include. Celle-ci dispose d'un attribut class qui désigne une classe implémentant org.apache.commons.digester.xmlrules.DigesterRulesSource. Cette interface définit une seule méthode, getRules(Digester) qui doit ajouter ses propres règles au Digester passé en paramètre. Lors de l'ajout de ces règles, il faut bien avoir en tête que si l'include est effectué au sein d'une balise pattern, celui-ci est ajouté à tous les patterns précisés dans le DigesterRulesSource. Ainsi, si l'on a un include au sein d'un pattern racine et que l'on ajoute des règles avec le pattern premier-niveau au sein du DigesterRulesSource, le pattern de ces règles sera en réalité racine/premier-niveau.

Le chargement du fichier de configuration peut se faire de deux façons, une version simple :

 
Sélectionnez
Digester digester = DigesterLoader.createDigester(getClass().getResource("/rules.xml"));

rules.xml est le fichier XML décrivant les règles. Une version plus complexe mais permettant de bénéficier des règles étendues en effectuant les initialisations appropriées est également disponible :

 
Sélectionnez
Digester digester = new Digester();
 // Cette ligne peut être supprimée si l'on n'utilise pas de règles étendues
 digester.setRules(new ExtendedBaseRules());
 digester.addRuleSet(new FromXmlRuleSet(getClass().getResource("/rules.xml")));

III.C. Lancement de l'analyse

Une fois le Digester correctement configuré, il faut lancer l'analyse du fichier XML, ceci se fait au moyen de la méthode parse :

 
Sélectionnez
root = (Root)digester.parse(getClass().getResourceAsStream("/" + FILE_NAME));

Une exception est levé si un problème survient durant l'analyse du fichier. La méthode parse renvoie l'élément racine. Lorsqu'elle se termine, la pile d'objets est vide, il est donc nécessaire d'avoir combiné les éléments de la façon voulue au moyen des règles.

IV. Règles Standards

Pour chaque règle, le nom de la classe est donné, suivi de la méthode raccourci définie au niveau du digester et de la balise correspondante pour une configuration XML.

IV.A. ObjectCreateRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.ObjectCreateRule
  • Méthode : addObjectCreate
  • Balise : object-create-rule

La règle ObjectCreateRule est une des plus utile. Comme son nom l'indique, elle va créer un objet puis le placer sur la pile d'objets lorsqu'elle rencontre la balise ouvrante de son pattern. Lorsque la balise fermante est rencontrée, l'objet du haut de la pile, qui correspond normalement à celui créé, est dépilé et donc perdu s'il n'a pas été rattaché à un autre. Ce comportement permet de créer un objet, de le rattacher au précédent puis de traiter les balises filles afin de définir des propriétés de cet objet. Notez que cette règle utilise le constructeur vide de la classe à créer.

Considérons l'ensemble de règles suivant :

 
Sélectionnez
Digester d = new Digester();
 d.addObjectCreate("racine", Root.class);
 d.addObjectCreate("racine/premier-niveau", Child.class);
 // Cette règle est expliquée plus tard
 d.addSetNext("racine/premier-niveau", "addChild");
 Root r = d.parse(getClass().getResourceAsStream("/test.xml"));

Il demande au Digester de créer un objet Root (la classe serait indiquée par l'attribut type pour une configuration XML) lorsqu'il rencontre la balise racine. On suppose, comme son nom l'indique, que cette balise est la racine du fichier XML et qu'elle n'apparaît donc qu'une fois, au début. L'objet ainsi créé sera donc renvoyé par la méthode parse. La seconde règle demande à créer un objet Child lorsque la balise premier-niveau est rencontrée au sein de racine, l'objet est mis sur la pile puis traité. La dernière règle prend l'objet au sommet de la pile et le passe en argument à une méthode de l'objet "en dessous" (ici la racine).

Voici l'évolution de la pile lors de l'analyse du fichier suivant :

 
Sélectionnez
<racine>
 <!-- Note : La balise premier-niveau est écrite sous cette
      forme pour une question de facilité d'explication -->
     <premier-niveau></premier-niveau>
 </racine>
Evolution de la pile
Evolution de la pile

Les balises premier-niveau auraient pu s'écrire <premier-niveau/> cela n'aurait rien changé.

IV.B. SetNextRule, SetRootRule & SetTopRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.SetNextRule
  • Méthode : addSetNext
  • Balise : set-next-rule

Cette règle est également très fréquemment utilisée en collaboration avec ObjectCreateRule (voir exemple précédent). Elle permet d'appeler une méthode de l'objet suivant celui du haut de la pile en lui passant en paramètre l'objet du haut de pile (on appelle donc une méthode de l'objet parent en lui passant l'objet enfant). La méthode à appeler est spécifiée dans le constructeur (ou via l'attribut methodname en XML). Elle est déclenchée sur la balise fermante afin que l'objet au sommet de la pile soit totalement initialisé lorsque la méthode est appelée.

Si l'on reprend l'exemple d' on peut y rajouter la séquence suivante :

Déroulement de SetNextRule
Déroulement de SetNextRule

Dans la mesure où SetNextRule a été ajoutée après ObjectCreateRule et que les règles sont appelées dans l'ordre inverse de leur ajout sur les balises fermantes, on a bien l'appel de méthode sur l'objet parent qui est effectué avant le dépilage de l'objet enfant ce qui est le comportement attendu.

La règle SetRootRule est similaire à SetNextRule mais la méthode est appelée sur l'objet racine de la pile et non pas sur le second objet. SetTopRule quant à elle effectue l'inverse de SetNextRule puisqu'elle appelle une méthode sur l'objet du sommet de la pile en lui passant l'objet suivant.

IV.C. FactoryCreateRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.FactoryCreateRule
  • Méthode : addFactoryCreate
  • Balise : factory-create-rule

Cette règle est utilisée d'une façon similaire à CreateObjectRule mais permet d'invoquer des constructeurs disposant de paramètres. Les paramètres doivent être obtenus via des attributs de la balise pour laquelle est définie la règle.

Afin de pouvoir récupérer ces attributs et de les passer au constructeur de l'objet, vous devez créer une Factory qui implémente l'interface org.apache.commons.digester.ObjectCreationFactory (vous pouvez étendre la classe org.apache.commons.digester.AbstractObjectCreationFactory qui définit déjà les méthodes de base). La méthode centrale de celle-ci est objectCreate(Attributes), c'est elle qui renvoie le nouvel objet, en voici un exemple :

 
Sélectionnez
public Object createObject(Attributes attributes) throws Exception {
     String name = attributes.getValue("name");
     if(name == null) {
         return new Child();
     }
     return new Child(name);
 }

La Factory contenant cette méthode crée une nouvelle instance de la classe Child en lui donnant un nom si l'attribut name est présent. En supposant que la règle est rattachée au même pattern que dans l' de ObjectCreateRule, la rencontre de la balise

 
Sélectionnez
<premier-niveau name="UnEnfant">

crée une nouvelle instance de la classe Child avec le nom UnEnfant et l'ajoute à la pile des objets ce qui la rend éventuellement disponible pour d'autres règles.

Lors de la définition de la règle, il est nécessaire de préciser au moins le nom de la classe Factory (via le constructeur ou par le biais de l'attribut classname en XML). Vous pouvez également préciser le nom d'un attribut qui, s'il est présent, indique la classe de la Factory à utiliser à la place de celle passée au constructeur (le nom de l'attribut est spécifié dans le constructeur ou au moyen de l'attribut attrname en XML).

IV.D. SetPropertyRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.SetPropertyRule
  • Méthode : addSetProperty
  • Balise : set-property-rule

Cette règle positionne une propriété (via une méthode setXXX) sur l'objet du haut de la pile (généralement créé par une ObjectCreateRule ayant le même pattern que la SetPropertyRule). Le nom et la valeur de la propriété à positionner sont précisés dans des attributs de la balise pour laquelle est déclenchée la règle.

Prenons la séquence d'ajout de règles suivante :

 
Sélectionnez
Digester digester = new Digester();
 // Règles omises pour concision
 d.addObjectCreate("racine/premier-niveau", MaClasse.class);
 d.addSetProperty("racine/premier-niveau", "prop-name", "value");

Elle demande la création d'un objet de type MaClasse lorsque la balise premier-niveau est rencontrée puis le positionnement de la propriété dont le nom est donné dans l'attribut prop-name et la valeur dans l'attribut value. Ainsi, lors de l'analyse du fichier XML suivant :

 
Sélectionnez
<racine>
     <premier-niveau prop-name="name" value="Premier Niveau (1)"/>
 </racine>

La séquence d'événements aura l'aspect suivant :

Déclenchement de la règle SetPropertyRule
Déclenchement de la règle SetPropertyRule

IV.E. SetPropertiesRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.SetPropertiesRule
  • Méthode : addSetProperties
  • Balise : set-properties-rule

Cette règle permet de considérer les attributs d'une balise comme étant des propriétés de l'objet situé au sommet de la pile (généralement créé par une ObjectCreateRule ayant le même pattern). Elle prend chaque attribut de la balise et appelle la méthode setNomAttribut sur l'objet du sommet de la pile. Les attributs ne correspondant à aucune propriété sont ignorés par défaut.

En supposant que l'on définisse les règles suivantes :

 
Sélectionnez
Digester digester = new Digester();
 // Règles omises pour concision
 d.addObjectCreate("racine/premier-niveau", MaClasse.class);
 d.addSetProperties("racine/premier-niveau");

Avec ce fichier XML :

 
Sélectionnez
<racine>
     <premier-niveau name="Premier Niveau (1)" priority="low"/>
 </racine>

Une fois l'objet créé, les méthodes setName("Premier Niveau (1)") et setPriority("low") seront appelées.

Il est possible de faire en sorte que les noms d'attributs ne soient pas utilisés directement comme noms de propriétés, pour cela, il faut passer deux tableaux au constructeur, le premier indique les noms d'attributs, le second les propriétés correspondantes (dans le même ordre). Les attributs non déclarés dans ce tableau sont mappés directement. Si vous utilisez un fichier XML pour définir les règles, il faudra passer par la balise alias :

 
Sélectionnez
<set-properties-rule pattern="racine/premier-niveau">
     <alias attr-name="name" prop-name="nom">
 </set-properties-rule>

Si l'on avait ce genre de définition dans notre exemple, les méthodes setNom et setPriority seront appelées.

IV.F. CallMethodRule, CallParamRule & ObjectParamRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.CallMethodRule
  • Méthode : addCallMethod
  • Balise : call-method-rule

Utilisée seule, la règle CallMethodRule présente assez peu d'intérêt, elle se contente d'appeler une méthode sur l'objet situé au sommet de la pile. Le nom de la méthode est passé en paramètre au constructeur ou via l'attribut methodName pour une configuration XML. Notez que l'appel de la méthode est effectué lorsque la balise fermante du pattern est rencontrée ce qui permet de mettre en place des paramètres (voir ci-dessous).

  • Classe : org.apache.commons.digester.CallParamRule
  • Méthode : addCallParam
  • Balise : call-param-rule

CallMethodRule offre plus d'intérêt lorsqu'elle est combinée à CallParamRule. Cette dernière va placer des paramètres sur la pile des paramètres qui est distincte de celle où sont empilés les objets créés au fur et à mesure de l'analyse. Ces paramètres peuvent provenir d'attributs de l'élément du pattern, de son contenu ou d'objets présents sur la pile d'objets. Lorsque la balise fermante du pattern de la CallMethodRule est rencontrée, les paramètres nécessaires sont dépilés et passés à la méthode spécifiée.

Nous ne donnons un exemple ici que pour la forme plus complexe de la règle. Voici l'ensemble de règles utilisé :

 
Sélectionnez
d.addObjectCreate("racine", Root.class);
 d.addCallMethod("racine/premier-niveau", "afficher", 2, new Class[]{Child.class, String.class});
 // Création d'un enfant
 d.addObjectCreate("racine/premier-niveau", Child.class);
 // Définition des propriétés (pour affichage)
 d.addSetProperties("racine/premier-niveau");
 d.addCallParam("racine/premier-niveau", 0, true);		
 d.addCallParam("racine/premier-niveau", 1, "message");

L'ordre de déclaration des règles est très important. Tout d'abord, on déclare une règle qui crée un objet Root lorsque la balise racine est rencontrée. La CallMethodRule étant déclarée en premier, elle sera exécutée en dernier pour le pattern racine/premier-niveau (puisqu'elle s'exécute sur la balise fermante). C'est le comportement attendu puisqu'il faut que l'on puisse créer tous les paramètres à passer à la méthode avant que celle-ci soit appelée.

Les deux dernières règles, CallParamRule, présentent les deux utilisations possibles de ce type de règles. Tout d'abord, on indique que le premier paramètre est l'objet situé au sommet de la pile d'objets (il est possible d'en indiquer un autre en spécifiant son indice dans la pile à la place du booléen), il s'agit donc de l'instance de Child qui vient juste d'être créée. Dans le second cas, on donne le nom de l'attribut du pattern qui sera transmis en paramètre. Il existe une autre forme pour cette règle, elle ne prend qu'un pattern et l'indice du paramètre dans la méthode ; dans ce cas, c'est le contenu de la balise du pattern qui est passé en paramètre.

En considérant ce fichier XML :

 
Sélectionnez
<racine>
	<premier-niveau name="Premier niveau 1" message="Message 1"/>
	<premier-niveau name="Premier niveau 2" message="Message 2"/>
</racine>

On aura successivement, création d'un objet Root et mise sur la pile d'objet. Ensuite, pour chaque balise premier-niveau, création d'un objet Child et mise sur la pile d'objets, définition de ses propriétés, mise de cet objet sur la pile des paramètres (indice 0), récupération de la valeur de l'attribut message de la balise premier-niveau et mise sur la pile des paramètres (indice 1). Sur la fermeture de la balise premier-niveau, suppression de l'objet au sommet de la pile (objet Child créé précédemment) appel de la méthode afficher sur l'objet de la pile (qui est désormais le Root créé à l'origine) qui récupère ses paramètres sur la pile des paramètres (le Child et le contenu de l'attribut message).

Lorsque vous désirez passer un objet constant défini par programmation à la méthode (par exemple, une chaîne de version), vous pouvez passer par la règle ObjectParamRule qui demande l'indice du paramètre et l'objet à passer. Pour une configuration XML, il faut préciser la classe de l'objet et en fournir la valeur initiale (attributs type et value). Vous pouvez conditionner le passage de ce paramètre à la présence d'un attribut dans la balise pour laquelle est déclenchée la règle (attribut attrname pour une configuration XML).

La DTD correspondant au fichier de définition des règles indique un attribut param requis pour object-param-rule, néanmoins, celui-ci n'est pas utilisé. Cette erreur sera corrigée dans la prochaine version des commons digester.

IV.G. BeanPropertySetterRule & SetNestedPropertiesRule

  • Classe : org.apache.commons.digester.BeanPropertySetterRule
  • Méthode : addBeanPropertySetter
  • Balise : bean-property-setter-rule

La règle BeanPropertySetterRule positionne une propriété de l'objet au sommet de la pile des objets au moyen d'une méthode setXXX. Le nom de la propriété correspond au nom de la balise définie dans le pattern ou à celui passé au constructeur (propriété property-name en XML). La valeur de la propriété est le contenu de la balise.

Ainsi la règle

 
Sélectionnez
d.addBeanPropertySetter("racine/premier-niveau/name");

appellera la méthode setName de l'objet au sommet de la pile en lui passant le contenu de la balise name.

  • Classe : org.apache.commons.digester.SetNestedPropertiesRule
  • Méthode : addSetNestedProperties
  • Balise : set-nested-properties-rule

La règle setNestedPropertiesRule agit d'une façon similaire à BeanPropertySetterRule mais appelle les setters appropriés pour toutes les balises filles du pattern pour lequel elle est définie. Il faut être prudent lors de son utilisation car elle prend en compte l'objet du haut de pile courant.

V. Jeux de règles

Il arrive fréquemment que l'on dispose d'ensembles de règles liées entre elles. Afin de simplifier l'application, il peut être souhaitable, plutôt que d'effectuer une configuration règle par règle, d'ajouter chaque ensemble de règles sans se soucier des détails. C'est le but du jeu de règles (spécifié par l'interface org.apache.commons.digester.RuleSet). Vous créez votre propre implémentation de RuleSet (ou étendez RuleSetBase) qui est en charge d'ajouter les règles une par une. Cet ajout se fait au sein de la méthode addRuleInstances en appelant les méthodes adéquates (addRule et autres) sur le Digester passé en paramètre. Au niveau de l'initialisation du Digester, on aura alors à la place de la série d'appels aux méthodes de type addRule un nombre réduit d'appels à la méthode addRuleSet pour chaque RuleSet créé. Le code ainsi produit est plus clair.

VI. Validation du document

Il peut être utile de valider le document analysé par le Digester vis-à-vis d'une DTD (Document Type Definition). Par défaut, les incohérences sont journalisées au cours de l'analyse mais n'interrompent pas le processus. Pour modifier ce comportement, il faut créer sa propre implémentation de l'interface org.xml.sax.ErrorHandler. Celle-ci définit trois méthodes qui sont appelés selon le niveau de gravité de l'erreur rencontrée (la non conformité à une DTD est de niveau erreur). Pour interrompre l'analyse, vous devez lever une SaxException.

VII. Conclusion

Cet article vous a fourni les bases pour pouvoir utiliser la plupart des fonctionnalités des commons digester. Vous trouverez la javadoc complète ainsi que divers exemple sur le site du projet Apache Jakarta Commons.

VIII. Remerciements

Merci à Bestiol pour sa relecture.

IX. Téléchargements

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

Articles sur les API Jakarta Commons :
Commons Collections
Commons Configuration
Commons Digester
Commons Logging
Autres API Jakarta :
Log4J
  

Copyright © 2005 Sébastien Le Ray. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.